IRLANDE
RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

 
 
L’ILE
 
Superficie : 83 864 km², soit environ 1/7 de la France. L'Irlande est plus étendue que l'Autriche,
et deux fois plus grande que la Suisse. Division politique : l'île est partagée entre la république
d'Irlande (Eire) et l'Irlande du Nord qui fait partie du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et
d'Irlande du Nord. Divisions administratives : l'île se divise en 4 provinces (Leinster, Munster,
Connaught et Ulster), découpées en un total de 32 comtés.
 
LA REPUBLIQUE D’Irlande ( EIRE )
 
Superficie : 70 300 km², soit près de 84 % de l'île. Population : environ 3,7 millions d'habitants.
C'est l'un des pays les moins densément peuplés d'Europe. 50 % de la population a moins
de 25 ans. Capitale : Dublin (1,2 million d'habitants). Autres principales villes : Cork
(127 000 habitants), Limerick (80 000 habitants), Galway (57 000 habitants). Langues
officielles : l'irlandais (le gaélique) et l'anglais. Monnaie : l'euro a remplacé la livre irlandaise
le 1er janvier 2002. Régime : démocratie parlementaire à deux chambres. Chef de l'État :
Mary MacAleese, depuis le 30 octobre 1997. Chef du gouvernement : Bertie Ahern (Fianna Fáil).
Divisions administratives : la république se compose de 3 des 4 provinces (Leinster, Munster, Connaught) représentant ensemble 23 comtés et de 3 des 9 comtés de la quatrième (Ulster),
soit un total de 26 comtés. Religion : 95 % de catholiques.
 
L'Irlande du Nord (Ulster)
 
Superficie : 14 120 km². Population : environ 1,6 million d'habitants. Capitale : Belfast
(500 000 habitants). 2e ville principale : Derry (220 000 habitants). Langue officielle :
l'anglais. Monnaie : la livre sterling (pound), symbole usuel « £ », sigle normalisé « GBP ».
Régime : monarchie parlementaire. Cette partie de l'île est désormais gouvernée par
une assemblée locale de 108 députés, élue le 25 juin 1998, qui donne à l'Irlande du
Nord une sorte de semi-autonomie dans certains domaines. Par ailleurs, un gouvernement
bi-confessionnel doté de réels pouvoirs dévolus par Londres a été mis en place depuis
décembre 1999, sous la direction de David Trimble. Chef de l'État : Élisabeth II d'Angleterre,
depuis février 1952. Chef du gouvernement : David Trimble. Divisions administratives :
6 comtés. Religions : 50,5 % de protestants et 38,5 % de catholiques environ.
 
 
Mythologie
 
La mythologie irlandaise tient une place de choix dans les mythes européens. C'est la plus
ancienne qui soit écrite dans la langue du peuple, et non dans une langue classique
comprise seulement des lettrés. Les plus anciens textes datent du VIIe siècle de notre ère,
mais la tradition orale semble remonter à la nuit des temps. Un poème épique est désigné
par le mot gaélique Táin. Le plus fameux d'entre eux est
le Táin Bó Cuailnge, en français Le Vol de bétail de Cooley. C'est le poème fondateur de
la mythologie irlandaise. On y trouve, sous forme des guerriers de la Branche Rouge,
l'équivalent des chevaliers de la Table Ronde.
 
FORMALITES D’ENTREE
 
Pour les majeurs, une carte d'identité ou passeport en cours de validité suffit. Les mineurs
doivent posséder, en plus de la carte d'identité, une autorisation parentale de sortie du territoire
(ou un passeport valide). Pour la voiture, faut-il le rappeler, carte grise et carte verte internationale,
et plaque de nationalité à l'arrière. Le permis de conduire français est accepté. Interdiction formelle d'importation de viandes et produits laitiers (fromages compris). Quarantaine obligatoire pour les animaux en provenance du continent (6 mois).
 
Monnaie, banque, change
 
En Irlande du nord : 1 livre sterling (£ ou GBP) vaut 1,6 euros. De nombreux distributeurs automatiques acceptent les cartes de crédit françaises internationales, offrant un bien meilleur taux que les officines
de change. Sur place, les banques sont ouvertes en général du lundi au vendredi de 10 h à 12 h 30 et
de 13 h 30 à 15 h (17 h le jeudi). De l'Eire à l'Ulster : L' euro a remplacé la Punt depuis le 1er janvier
2002. attention, la livre sterling n'est pas acceptée très facilement
 
Décalage horaire
 
GMT en hiver et GMT + 1 en été, soit une heure de retard sur l'Ouest du continent.
 
Électricité
 
Les prises de courant sont complètement incompatibles avec celles du continent !
La plupart se composent de 3 fiches et distribuent du courant de 220 volts.
Achetez un adaptateur au supermarché du coin (adapter).
 
Langue
 
Le gaélique parlé en Irlande appartient au groupe gaélique qui comprend : le gaélique irlandais donc,
le gaélique d'Écosse et le manxois (de l'île de Man). Même si les cours de langue en gaélique sont
très populaires auprès des " élèves ", son apprentissage, obligatoire, est perçu comme une corvée.
Il n’est parlé que par 120 000 personnes en Irlande.
 
 
Mesures
 
La république d'Irlande est théoriquement convertie au système métrique, mais pas l'Irlande du Nord. Alors, sachez que : 1 mile fait environ 1,6 km
                                       pound (livre) 0,45 kg
                                       1 pint 0,57 l
                                       1 yard 0,91 m
                                       1 acre 0,4 ha
 
Photo
 
À part dans certains magasins spécialisés de quelques grandes villes, les pellicules photo
(surtout les diapos) sont parfois jusqu'à 50 % plus chères qu'en France. Sur le terrain,
le photographe devra s'adapter très vite.à une lumière changeante.
 
Poste
 
Les bureaux de poste sont en général ouverts du lundi au vendredi de 9 h à 17 h 30 et
le samedijusqu'à 12 h 30.Tabac. Il est absolument interdit de fumer à l'intérieur de
tous les lieux publics et les Irlandais sont très respectueux de ce type de consignes,
sauf dans les pubs. Les cigarettes sont vendues à un prix
prohibitif : plus de 5 euros le paquet de vingt. Les cigarettes américaines sont par
ailleurs pratiquement absentes de l'île.
 
Pourboires
 
Il est d'usage de laisser environ 10 % de pourboire dans les restaurants, mais rien au
théâtre ou au cinéma. Si vous payez par carte bancaire, remarquez bien que les facturettes
des restaurants comportent deux cases « Total », dont l'une que vous remplissez vous-même,
vous permettant ainsi de faire débiter le pourboire sur votre carte.
 
Téléphone
 
En république d'Irlande (Eire)
France vers Eire : composer le 00 + 353 (indicatif du pays) + indicatif de la ville (sans le 0)
+ numéro du correspondant. Eire vers France : composer le 00 + 33 (indicatif du pays)
+ numéro du correspondant (sans le 0 initial). Eire vers Irlande du Nord : composer le 00
+ 44 (indicatif du Royaume-Uni) + 28 + numéro du correspondant. Appel France Direct :
composer le Tel : 1800-551-033. Renseignements : composer le 11-811 pour un numéro
en république d'Irlande ou en Irlande du nord et 11-818 pour l'international (GB incluse).
Tarif réduit : toute la semaine de 18 h à 8 h, ainsi que les samedi, dimanche et jours fériés.
 
En Irlande du Nord
France vers Irlande du Nord : composer le 00 + 44 (indicatif du Royaume-Uni) + indicatif de la ville
(sans le 0) + numéro du correspondant. Irlande du Nord vers France : composer le 00 + 33
(indicatif du pays) + numéro du correspondant (sans le " 0 " initial).
 
Irlande du Nord vers Irlande (Eire) : composer le 00 + 353 (indicatif du pays) + indicatif de la ville
(sans le " 0 ") + numéro du correspondant. Appel France Direct : composer le tel : 0800-890-033. Renseignements : composer le Tel : 192.
Gratuit depuis une cabine. Tarif réduit : toute la semaine de 18 h à 8 h, ainsi que le samedi,
dimanche et jours fériés.
 
 
 
 
Fêtes et jours fériés
 
17 Mars : la Saint-Patrick, fête nationale irlandaise. Avril : festival de Littérature à Galway. Mai :
Galway Early Music Festival, vers la mi-mai, pendant 3 jours, à Galway. Mussel Murphys Festival
début mai à Bantry (côte sud), un week-end de moules en folie. Juin : Bloomsday
(célébration de l'Ulysse de Joyce)
à Dublin, le 16. Festival de Musique des Grandes Maisons irlandaises. Salthill Harp Festival à
Galway, pendant une semaine. Juillet : commémorations orangistes de la bataille de la Boyne,
dans toute l'Irlande du Nord, le 12. Pèlerinage annuel de Croagh Patrick (comté de Mayo) le dernier dimanche de juillet. Foire aux chevaux à Cahirmee (près de Buttevant, comté de Cork). Galway
Races (course de chevaux), en principe durant la 2e quinzaine. En juillet et août, Siama'
Galway's Folk Theatre, du lundi au vendredi. Août : festival de Musiques folk et traditionnelle de Ballyshannon. Compétition internationale d'équitation à Ballsbridge, Dublin. Grande Foire aux
poneys du Connemara à Clifden, le 3e jeudi d'août. All Ireland Fleadh (voir la rubrique « Musique »). Festival de Tralee (élection de la Rose). À Derry, commémoration de la levée du Grand Siège
(le samedi le plus proche du 12 août). À Killorglin (Ring of Kerry), en général les 10, 11 et 12 août,
la Puck Fair, une des dernières fêtes celtes du pays. Septembre : festival de l'Huître de Galway
durant le 3e week-end. Même chose à Clarenbridge. Festival d'Opérette à Waterford. Clifden Arts
Week, durant la 3e semaine.
Finale du championnat de hurling (1er dimanche) et de foot gaélique (3e dimanche) à Dublin.
Octobre : Cork Jazz Festival (dernier week-end). Fin octobre-début novembre : festival d'Opéra
à Wexford, pendant trois semaines. Jours fériés communs à la république d'Irlande et à l'Irlande du Nord :1er janvier. 17 mars (Saint-Patrick, fête nationale de la république d'Irlande). Lundi de Pâques.
Fête du 1er mai (1er lundi après le 1er mai, si celui-ci n'en est pas un). 25 décembre. 26 décembre (Boxing Day). Jours fériés seulement en république d'Irlande :1er lundi de juin. 1er lundi d'août. Dernier lundi d'octobre. Jours fériés seulement en Irlande du Nord :Dernier lundi de mai : congé de printemps. 12 juillet : Orangeman's Day, célébration de la victoire protestante de la Boyne.
 
Climat et températures
 
Il pleut parfois (euphémisme), en tout cas plus que dans le Sahara, précisent les brochures de
l'office du tourisme. Un bon ciré et des bottes (ou des chaussures à l'épreuve de l'eau) sont à
conseiller à ceux qui mettent de temps en temps le nez hors des pubs et même aux autres,
on ne sait jamais. Le temps, encore plus qu'en Normandie, est un show permanent. Espérons
qu'ils ont de la bonne bière, dans les stations météo ! Après la pluie, le soleil. Après le soleil,
la pluie. Entre les deux, crachin, brume, brouillard, arcs-en-ciel et même des effets de soleil en cours d'averse, qui projettent votre ombre sur les nuages... et tout ça, parfois, en moins d'une heure ! Il est possible d'essuyer une grosse saucée et d'attraper un coup de soleil par la suite. Les premiers
jours, la rapidité d'évolution du temps stupéfie les petits continentaux fraîchement débarqués.
Mais on s'y fait vite et on garde toujours son imper à portée de la main.
 
 
 
Géographie
 
Le centre de l'île est occupé par une grande plaine couverte de lacs et drainée par le Shannon.
Tout autour, des massifs montagneux quartziques ou granitiques, culminant dans le Kerry à
1 041 m (Carrantuohill). La végétation est très contrastée, mais omniprésente. On ne dit pas
« la verte Erin » pour rien ! Battue par le vent de l'Atlantique, la côte ouest s'avère la plus sauvage.
Les tourbières recouvrent les hauteurs et quelques cirques glaciaires. Dans le Burren, mousses et arbrisseaux parviennent tant bien que mal à s'agripper à la roche nue, et on n'est pas loin de la rocaille désertique des Corbières (l'eau a percé le calcaire de part en part et s'écoule en rivières souterraines !). En progressant vers l'est, on quitte le brun de la tourbe pour le vert d'arbres et de haies, pas encore
assez nombreux pour former de véritables forêts. Les plaines du centre traversées par les fleuves prennent souvent des allures de marécages autour des grands lacs (gare aux moustiques et aux midges !). L'est, à l'abri du vent, est recouvert de pâturages et de petites forêts comme dans
les environs des monts Wicklow. À signaler qu'aucun point de l'île n'est éloigné de la mer de plus de 96 km.
 
Magasins (achats, souvenirs)
 
Les boutiques sont ouvertes en général de 9 h (ou 9 h 30) à 17 h 30 (ou 18 h). Le jeudi est le soir
de « nocturnes », le plus souvent jusqu'à 20 h. Vous apprécierez plus particulièrement :
Les cardigans : ces pulls tricotés en laine du pays suivant les motifs compliqués de l'île d'Aran
sont plutôt portés par les touristes. On vous conseille de les acheter dans un magasin
« traditionnel ». Les plus beaux jumpers (pulls) se trouvent dans le Donegal, à Ardara.
Les vestes et les casquettes de tweed : les plus belles se trouvent dans le Donegal, vendus au mètre,
à Ardara par exemple. De la pure laine (100 %) : non dégraissée ou dégraissée (blanche ou de couleur), pour tricotage ou tissage. De la dentelle (quelquefois à prix intéressant) ou des chaussettes
(pour les plus fauchés) dans les grands magasins tel Dunnes Store : très belle qualité et sympa
pour l'hiver ! Les disques : assez chers, sauf à Belfast, mais la musique irlandaise est difficile à
trouver sur le continent. Les instruments de musique : pas chers en Irlande, mais renseignez vous auprès des musiciens locaux.
 
Musique
 
Festivals, fleadhtha et seisiúin. La musique se pratique dans les pubs mais aussi au fleadh
(fleadhta au pluriel), grand rassemblement populaire de musique traditionnelle irlandaise, à
l’ambiance assez dingue. L'événement musical majeur en Irlande est le All Ireland Fleadh,
finale de tous les fleadhtha locaux, qui se tient en général l'avant-dernière semaine d'août.
Attention, vous trouverez difficilement de quoi vous loger. Les instruments traditionnels sont
alors à l’honneur : l'uilleann pipe, sorte de cornemuse qui se joue assis en appuyant avec
le coude au lieu de souffler dedans comme le font les Écossais, lebodhran, grand tambourin
fait d'une peau de chèvre tendue, sur laquelle on frappe avec un morceau de bois poli et dur,
et bien sûr le violon (fiddle) et la flûte irlandaise (tin whistle). À propos des seisiúin, les vraies
ont lieu en hiver. Une autre forme de rassemblement musical est le festival (sorte de fest-noz),
fréquenté surtout par les jeunes. Les festivals se déroulent généralement en pleine campagne,
en plein air ou sous chapiteau, et durent trois jours. Les plus connus et qui reviennent le plus régulièrement : Cork (pour le jazz) fin octobre, Castlebar (pour le rock) en été, Miltown Malbay
(musique traditionnelle) en juillet. À mettre dans le sac à dos, La Musique irlandaise
d'Erik Falc'her (éditions Coop Breiz). Un excellent et très complet petit ouvrage sur l'histoire et
l'actualité de la musique irlandaise. Belles illustrations.
 
Santé
 
En cas de gros pépin, l'Irlande et le Royaume-Uni faisant partie de l'Union européenne, les
résidents des autres pays de l'Union peuvent être traités gratuitement dans le service des
urgences des hôpitaux publics, dans le Sud comme dans le Nord. Condition : avoir avec soi son formulaire E111. Sinon, vous devrez avancer les frais d'hospitalisation. Demandez-le donc à
votre caisse, quelques semaines avant votre départ. En cas de consultation de médecine privée,
les frais médicaux sont remboursés aux assurés sociaux des autres pays de l'Union, soit à leur
retour par leur caisse de rattachement (au barème en vigueur en France), soit sur place sur
présentation du formulaire E111 (mais ça nécessite quelques démarches dont on se passe
bien lorsqu'on est en vacances !). Dans la pratique, on attend en général le retour au pays pour
faire les papiers.
 
 
Cuisine
 
Pendant des années, la réputation de la cuisine irlandaise était tout sauf gastronomique.
Les temps ont bien changé, elle témoigne, dans les restaurants notamment, d'un grand esprit d'invention. L'Irish stew (sorte de pot-au-feu) est toujours présent, mais il côtoie facilement le
canard aux pêches, le poulet aux asperges, les moules aux sauces les plus folles et bien d'autres
plats aux saveurs étonnantes. Pour le déjeuner, vous trouverez facilement des assiettes de poissons fumés, des salades composées et une foule de variétés de sandwichs que l'on compose souvent
soi-même. Un grand classique de l'« après-pub », quand l'estomac commence à vous tenailler,
le fish and chips : du poisson frit accompagné d'épaisses frites, le tout arrosé de vinaigre et enveloppé dans du papier. Surtout, ne pas oublier la Guinness, puisqu'il paraît que ça nourrit. La légende raconte même qu'elle serait faite à partir de sang de cochon. Mais rassurez-vous, ce n'est qu'une rumeur, tout comme le petit déj', qui serait arrosé de la fameuse mousse : faut pas pousser ! À noter, quelques plats préparés à la bière comme le bœuf à la Guinness. L'Irish breakfast traditionnel se compose de deux saucisses, d'une tranche de bacon, de flageolets à la sauce tomate (pas toujours), d'une demi-tomate passée à la poêle et d'un œuf. Il existe différentes variantes : avec des champignons ou des
ashbrowns, sortes de beignets de pommes de terre râpées. Le tout accompagné de toasts. Il paraît
que c'est le meilleur remède pour faire disparaître les excès de la veille. Excellent rapport quantité-prix. Dans le meilleur des cas, ça vous cale pour toute la journée. Mais estomacs sensibles s'abstenir !
Ça a l'air un peu lourd comme ça (et d'ailleurs ça l'est), mais vous pourrez facilement varier :
la plupart des B & B diversifient leur petit déjeuner et c'est tant mieux. Céréales, yaourt, fruits frais,
fruits au sirop sont alors mis à votre disposition sur une table-buffet.
 
Le pub irlandais
 
Le pub irlandais est une institution ancestrale qui ne donne pas de prise aux assauts du
modernisme. Nous rappelons que les commandes se passent au bar et sont aussitôt payées.
Le midi, les pubs servent plats et sandwiches. On a dit de l'Irlande : « C'est un pays où il faut
s'abstenir de tout, sauf de boire ! » Ici, de fait, la terre absorbe la pluie aussi bien que les
Irlandais absorbent la bière ! Le whiskey irlandais est plus délicat et plus fruité que le whisky.
Les meilleurs crus parmi les plus répandus et les plus abordables sont le Blackbush et le
Jameson 12 ans d'âge. Comme le whisky, le whiskey est fabriqué à partir de malt et vieilli
en fûts de chêne. L'Irish coffee, c'est tout bêtement le café-cognac du coin avec de la crème fouettée.
Côté bières, les spécialités sont la stout, bière servie à température ambiante, et, bien entendu, la Guinness, cette soupe d’orge fermentée qui tient lieu de nourriture. Il existe une liqueur à base
de quatre alcools forts et de quatre herbes aromatiques, l'Irish mist. D'autres préféreront peut-être
le Baileys (18o), mélange de liqueur de whiskey et de crème. Et puis n'oubliez pas le cidre.
Le poteen est une eau-de-vie au goût rustique, fabriquée clandestinement en Irlande.
 

  

 

 

Imprimer

Envoyer a un mis

PDF